Classements

La ministre de la Culture et des Communications peut, après avoir pris l’avis du Conseil, classer des immeubles, des sites, des objets et des documents en raison de leur intérêt sur les plans architectural, historique, archéologique, ethnologique ou esthétique.

Plus de 600 biens patrimoniaux bénéficient d’un statut de classement et enrichissent le patrimoine culturel québécois.

En voici quelques exemples.

Patrimoine moderne

Ouvrir

Habitat-67 – Montréal

Classement : 2009

Conçu par l’architecte Moshe Safdie pour l’Exposition universelle de Montréal de 1967, Habitat-67 est une œuvre architecturale unique en raison de l’originalité de son design et des aspects novateurs des techniques de construction utilisées.

© MCC, Jean-François Rodrigue, 2008

Église de Saint-Marc – Saguenay–Lac-Saint-Jean

Classement : 2009

Construite en 1955 et 1956, cette église est reconnue comme une œuvre phare de la modernité d’après-guerre dans l’histoire de l’architecture religieuse québécoise.

© Conseil du patrimoine religieux du Québec, 2003

Patrimoine immobilier

Ouvrir

L’Enfilade-de-Maisons-en-Brique-Rouge-de-Yamachiche – Mauricie

Classement : 2008

Cette enfilade de douze résidences en brique est exceptionnelle en milieu villageois à cette époque. L’ensemble de maisons bourgeoises témoigne des courants architecturaux de la construction résidentielle en vigueur durant la seconde moitié du XIXe siècle.

© MCC, Andréane Beloin, 2010

Maison Étienne-Paschal-Taché – Chaudière-Appalaches

Classement : 1962

La maison Étienne-Paschal-Taché est une luxueuse demeure bourgeoise construite à Montmagny en 1825 et 1826 par sir Étienne-Paschal Taché, considéré comme l’un des Pères de la Confédération. Son fils Eugène-Étienne s’est illustré comme architecte en construisant notamment l’Hôtel du Parlement, l’ancien palais de justice de Québec et le manège militaire de Québec. Eugène-Étienne Taché est également l’auteur de la devise du Québec, « Je me souviens ».

© MCC, Marie-Claude Côté, 2003

Gare Windsor – Montréal

Classement : 2009

La gare Windsor témoigne du rôle de Montréal comme métropole économique et plaque tournante du transport au Québec et au Canada pendant un siècle. Construit de 1887 à 1889, le bâtiment a été agrandi plusieurs fois, par des architectes de renom, en raison de la croissance rapide du Canadien Pacifique. La gare Windsor constitue un ensemble harmonieux et un exemple typique des équipements urbains prestigieux érigés dans les grandes villes nord-américaines au tournant du XXe siècle.

© MCC, Sylvain Lizotte, 2008

Pont Perrault – Chaudière-Appalaches

Classement : 2004

Construit en 1929, le pont couvert enjambe la rivière Chaudière, qui traverse la municipalité de Notre-Dame-des-Pins. Le pont Perrault constitue un bon exemple de ce type de pont, autrefois très répandu. D’une longueur de 150 mètres, il est aujourd’hui l’un des plus longs au Québec et au Canada.

© MCC, Jean-François Rodrigue, 2004

Site patrimonial des Galets – Côte-Nord

Classement : 2006

Le site patrimonial des Galets est situé dans la baie de Natashquan et est constitué de douze bâtiments rapprochés les uns des autres. Source d’inspiration de Gilles Vigneault, ce site voué à la pêche à la morue a plus de 150 ans d’histoire.

© Pierre Lahoud, 2005

Patrimoine religieux

Ouvrir

Église de Notre-Dame-des-Victoires – Québec

Classement : 1929

Dominant la place Royale, l’église de Notre-Dame-des-Victoires a joué un rôle primordial dans l’histoire de l’architecture religieuse et dans l’évolution de la ville. Construite de 1688 à 1690 sur les fondations de la seconde habitation de Samuel de Champlain, l’église de Notre-Dame-des-Victoires entraîne l’un des premiers gestes d’aménagement d’une place publique.

L’église de Notre-Dame-des-Victoires fait partie des trois premiers édifices classés au Québec.

Photo : Sylvie Lacroix

Patrimoine industriel

Ouvrir

Site patrimonial de l’Ancienne-Mine-Lamaque – Abitibi-Témiscamingue

Classement : 2010

Le site se compose d’un ensemble de bâtiments construits au cours des années 1930. La mine d’or a employé jusqu’à 700 personnes et a cessé ses activités en 1989. Son implantation a contribué de façon significative au développement de la région.

Ce site a maintenant une nouvelle vocation : la Cité de l’Or est un lieu d’interprétation de l’histoire minière du Québec.

Moulin seigneurial de Tonnancour – Mauricie

Classement : 1975

Construit entre 1765 et 1788, le moulin seigneurial de Tonnancour est l’un des plus anciens moulins utilisant l’énergie hydraulique à subsister au Québec. Il fait partie du site patrimonial du Moulin-Seigneurial-de-Tonnancour, qui rappelle l’importance de cet ensemble dans l’histoire de Pointe-du-Lac.

© MCC, Andréane Beloin, 2009

Village historique de Val-Jalbert – Saguenay–Lac-Saint-Jean

Classement : 1996

Aménagé en 1901 autour d’une usine de production de pâte de bois, le site forme un ensemble de 94 bâtiments, notamment des édifices institutionnels et commerciaux, des habitations, l’usine et de nombreux vestiges. Le village est mis en valeur depuis plus de 45 ans.

© MCC, Sylvain Lizotte, 2006

Patrimoine agricole

Ouvrir

Grange Alexander-Solomon-Walbridge – Montérégie

Classement : 2004

Construite en 1882, cette grange se distingue des bâtiments de ferme traditionnels par sa forme unique à 12 côtés et sa technique de construction. Elle témoigne de la période industrielle et des premières tentatives de mécanisation du travail agricole.

© MCC, Annie Tétreault, 2009

Patrimoine archéologique

Ouvrir

Collection archéologique de référence de Place-Royale – Capitale-Nationale

Classement : 1999

Cette collection compte plus de 14 000 objets qui ont été recueillis en raison de leur représentativité, de leur originalité et de leur beauté. Ces objets datent de différentes époques, depuis l’occupation amérindienne jusqu’à la fin du XIXe siècle. Ils sont fabriqués de matériaux divers, proviennent de différents pays et sont utilisés à des fins multiples. La collection est la propriété du ministère de la Culture et des Communications.

© MCC, Catherine Caron, 2008

Patrimoine documentaire

Ouvrir

Les Tristesses – Carnet d’Émile Nelligan de 1929

Classement : 2007

Les Tristesses est l’un des huit manuscrits qu’a rédigés Nelligan pendant son internement psychiatrique, qui a duré plus de 40 ans. Dans ce document, l’auteur a retranscrit plusieurs de ses poèmes avec certaines variantes et partagé des réflexions sur son quotidien.

© Musée national des beaux-arts du Québec, Jean-Guy Kérouac, 2007

Patrimoine mobilier

Ouvrir

Pompe à incendie Silsby – Montérégie

Classement : 2009

Ce modèle de pompe à incendie, tiré par des chevaux, serait le seul à subsister au Québec. L’appareil est acquis par la Municipalité de Saint-Jean-sur-Richelieu en 1876 et est utilisé jusqu’en 1941.

© MCC, Andréane Beloin, 2010